mardi 14 mars 2017

Réservez votre samedi 08 avril matin ! réunion urbanisme déplacement avec le maire et son équipe

Alain Serieys, Bernadette Sanmartin et Denis Fournier viennent rencontrer les membres de l'association pour échanger sur les thématiques urbanisme et déplacements.

Cette réunion, reportée plusieurs fois, était prévue depuis longtemps. Elle est absolument nécessaire pour connaître l’évolution d’Escalquens  telle que l’envisage la liste majoritaire, identifier les enjeux qu’elle implique  et  donner aussi nos perceptions  et notre vision.

Ce sera aussi l’occasion d’expliciter nos idées, nos approches, de formuler des suggestions et de nourrir la réflexion collective sur le futur de la commune qu’on ne peut dissocier des contraintes de la métropole toulousaine et du Sicoval. Cela suppose que nous soyons vigilants sur la cohérence de  l’ensemble notamment sur la concordance des plannings des infrastructures et des constructions.
Nous pourrons ainsi présenter certaines de nos préoccupations : déplacements dans la commune en mode actif (vélo, piéton), piétonnisation du futur centre, commerces dans le centre, accès au collège, sauvegarde de l'esthétique et du cachet du centre et échappées visuelles ....

donc : le 08 avril à 10:00, à la maison des associations

Je sais que la date retenue est en pleines vacances scolaires, mais c'est la seule convergence trouvée. Essayez de vous rendre disponible, ce sera intéressant !

Conseil municipal du 08/03 et urbanisme-déplacements

Lors de ce conseil, ont été abordés 2 points qui nous intéressent : (en italique commentaires du rédacteur)


Le PLUI (plan local d'urbanisme intercommunal, déjà adopté sur Toulouse Métropole - et en présentation et discussion publique dans cette métropole -) ne sera mis en place que graduellement au Sicoval, les réticences se levant petit à petit. Néanmoins, le PADD (projet d'aménagement et de développement durable) se ferait rapidement à l'échelle intercommunale.
Cette évolution, peut être un peu lente à notre goût, est absolument nécessaire pour une cohérence d'ensemble, et éviter des développements d'habitats sans les moyens de transports ou de déplacements adéquats (cf Belberaud, Montlaur ...). 
Elle permettrait aussi de garantir une cohérence urbanistique, et éviter ainsi des développements de mini centres commerciaux hors les murs des bourgs, au détriment de commerces (ou d'éventuels commerces) plus centralisés.


La présentation du budget prévisionnel 2017/2018 (en italique commentaires du rédacteur):

  • les capacités d'investissement de la commune deviennent limitées (du fait de la baisse des dotations de l'état) et celà contraint à vendre du patrimoine pour contribuer à la réalisation de nouveaux actifs. Ce sera le cas pour la voirie du collège. (je pense que c'est une solution parmi d'autres, qui nécessite certes quelque prudence, mais qui permet à la commune d'évoluer),
  • le budget prévisionnel a fait l'objet d'une question - pertinente - de F.Legay sur la vision à long terme. (je dis pertinente parce que c'est avec une vision à minima à 3 ou 4 ans que se construisent les orientations d'investissements (et autres d'ailleurs ...). Et Escalquens a cette vision, ce n'est pas possible autrement. Elle n'est simplement pas publiée par la municipalité),
  • l'échange qui a suivi a amené le maire à préciser certains points sur la centralité:
    • pour développer la centralité, il faut d'abord déplacer les terrains de sport (et donc trouver les moyens financiers afférents)
    • les terrains "du centre" appartiennent à la commune (tous ou presque tous ?)
    • Escalquens arrive petit à petit à 20 à 21% de logements sociaux (Escalquens : 18,23% en 2015 sur le site du ministère de l'intérieur). Il faut 200 logements pour atteindre 25% (obligation réglementaire en 2025)
    • la "centralité"  se fera à travers un programme de 500 logements
Ceci est un excellent point d'entrée pour notre réunion du 08 avril (avec Alain Serieys, Bernadette Sanmartin et Denis Fournier) sur l'urbanisme et les déplacements à Escalquens.

lundi 13 mars 2017

Rencontre avec le maire adjoint à propos du futur collège (15fev2017)

Etaient présents :
  • Mairie: l'adjoint au maire responsable de l'urbanisme
  • Association EPH : 4 membres du CA

objectif : suite à la réunion de présentation du futur collège d'Escalquens (24 janvier 2017), nous avons souhaité avoir des informations complémentaires, plus particulièrement concernant les déplacements inhérents à cette nouvelle structure dont l'ouverture (partielle) est prévue pour la rentrée 2019.

En synthèse:
  • le collège sera livré SANS gymnase, ce qui va générer des déplacements des adolescents pour le sport
  • toutes les voies d'accès "modes doux" au collège seront elles livrées à la date prévue ? pas évident !
  • la dépose des scolaires va générer des mouvements de bus et d'automobiles dans un secteur déjà très encombré ( la cousquille et du passage à niveau). Or le pont sur la voie SNCF -supprimant le passage à niveau- et le prolongement du CD916 (du rond point Decathlon au Super U Belberaudsont prévus bien plus tard. Ces équipements sont nécessaires pour "fluidifier" la Cousquille. Les retarder au delà fait fi des conditions de sécurité, et de déplacements, des habitants d'Escalquens et et des bourgs en amont.

Ce serait quand même bien que TOUT soit livré en même temps, ou le plus tôt possible. L'association EPH demande fermement que toutes les parties prenantes (mairie d'Escalquens, SICOVAL, conseil départemental, direction régionale SNCF) se rapprochent afin que TOUS les équipements nécessaires pour améliorer l'accès au collège soient mis en service dès sept 2019.

le compte rendu complet est ICI